accelerer l'innovation

Happées par l’obligation d’innover pour se démarquer de la concurrence, les entreprises doivent lancer de nouveaux produits assidûment pour ne pas péricliter. Pour accélérer l’innovation, une des ressources clés est le directeur produit. Ses premières missions : garantir la création de valeur et s’assurer d’une bonne collaboration entre les équipes de conception et de mise en œuvre des solutions. 

 

Apporter de la valeur aux nouveaux concepts

Accélérer l’innovation est un enjeu de taille pour les entreprises qui souhaitent rester compétitives. Cette tâche repose notamment sur les épaules du directeur produit. Celui-ci travaille en permanence sur le développement de nouveaux produits ou l’amélioration des offres existantes. Son objectif : tenir la cadence face aux jeunes start-up qui imposent un rythme soutenu et un time to market extrêmement court. Le product manager sait que si le lancement de sa nouvelle offre tarde trop, c’est toute l’entreprise qui en pâtira. En effet, rien de pire qu’un produit obsolète dès sa sortie ou qui n’est pas (ou plus) en phase avec les attentes des utilisateurs.

Précipitation, manque de recul, vision du “board” en décalage avec les besoins des consommateurs… Les raisons d’un lancement de produit raté peuvent être nombreuses. Mais en regardant de plus près, elles découlent très souvent d’une même erreur : les produits sont conçus sans prendre en compte les remontées du terrain. Alors, accélérer l’innovation, oui.  Mais développer des produits sans valeur, non !

Pour concevoir des produits/offres à forte valeur ajoutée, qui séduiront les consommateurs sur le long terme, les entreprises ont intérêt à s’appuyer sur des données concrètes, issues de l’observation de clients réels. Pour ce faire, elles peuvent choisir de se faire accompagner par des experts externes. Ceux-ci sauront apporter les compétences manquantes à l’entreprise, sans pour autant prendre la main sur le projet.

L’accompagnement d’un expert peut en effet être bénéfique pour apporter du concret à la réalisation de la démarche (méthodes, outils disruptifs…) et aider les équipes à s’organiser, à aller sur le terrain pour observer les pratiques des utilisateurs.

 

Capitaliser sur l’intelligence collective pour générer de nouvelles idées 

Plus une entreprise grandit, plus elle perd la fluidité d’échanges entre collaborateurs de ses débuts. Les décideurs s’éloignent de l’opérationnel, les équipes se multiplient et il devient de plus en plus difficile d’aligner tout le monde sur une même vision. Cela constitue hélas un frein à l’innovation.

Les interactions entre les équipes en charge des produits et le département IT se raréfient. Pire : leurs relations peuvent parfois être tendues. C’est par exemple le cas lorsque le product manager a besoin des compétences de l’IT pour développer un produit. Le département IT n’a pas forcément de temps à consacrer à de nouveaux projets, ce qui, en plus de freiner l’innovation, peut créer des discordes entre les différents services. Or, les silos qui se créent entre les métiers et l’IT doivent disparaître si l’entreprise souhaite accélérer l’innovation et ainsi faciliter le lancement de nouveaux produits et offres. Il est important d’avoir des groupes de travail pluridisciplinaires dont les castings doivent être méticuleusement préparés et de façon spécifique à chaque nouveau thème à explorer ! C’est une condition essentielle pour que se mette en place une intelligence collective.

L’objectif des facilitateurs externes est d’accompagner les entreprises vers des organisations plus transversales, plus ouvertes et collaboratives, de redonner une vision d’ensemble aux collaborateurs, et de stimuler la créativité pour plus de réactivité.

 

time to market ebook

Comments are closed.