time to market

Réduire le time to market et innover. Tels sont les mots d’ordre de toutes les entreprises innovantes aujourd’hui. Pour rester compétitive et faire face à la concurrence, toute organisation doit en effet renouveler ses gammes de produits (ou de services) et développer de nouvelles offres de façon régulière. Mais un time to market court ne suffit pas… Le lancement de nouveaux produits doit faire l’objet d’une réflexion profonde. L’enjeu réside surtout dans le fait de délivrer le bon produit, celui qui apporte de la valeur, au bon moment.

 

Le time to market au cœur des préoccupations

Aujourd’hui, le time to market (ou temps de mise sur le marché) se doit d’être aussi court que possible. Un délai de lancement court est vital pour les entreprises innovantes. En cause : les jeunes start-up au time to market très court qui dominent le marché et génèrent ainsi des revenus conséquents. La concurrence n’a d’autre choix que d’adopter la même cadence que ces entreprises capables de lancer de nouveaux produits à une allure effrénée.

Et pour cause, un time to market réduit au minimum présente bien des avantages. D’abord, les produits mis sur le marché en avance de phase rencontrent une concurrence moins féroce au début de la commercialisation, ce qui facilite leur vente, allonge leur durée de vie et permet de pratiquer des prix de vente intéressants. À l’inverse, un lancement trop long expose les nouveaux produits à une obsolescence rapide. 

 

S’adapter rapidement pour améliorer son produit

Directeurs produit, vous avez une grande responsabilité dans le succès commercial des nouvelles offres. Véritable moteur de l’innovation, vous avez un impact fort sur la performance de votre entreprise. Pour cause : le lancement de nouveaux produits, offres ou services constitue l’un de ses principaux leviers de croissance. Votre rôle est donc hautement stratégique, surtout lorsque l’on sait que 90 % des lancements de produits se soldent par un échec (étude Nielsen).

Si le time to market est une préoccupation importante, avoir la capacité de s’adapter rapidement en est une autre. En effet, il est très rare de sortir le produit parfait dès sa première version. Aussi, vous devez constamment rester à l’écoute des utilisateurs pour comprendre rapidement ce qui fonctionne et ce qui fonctionne moins bien sur votre produit. L’objectif étant au final de pouvoir apporter rapidement les ajustements nécessaires pour répondre aux attentes des utilisateurs.

 

Générer des idées innovantes en interne, le casse-tête

Plus votre organisation aura la capacité de sortir des produits rapidement, plus elle devra être en mesure de générer de nouvelles idées.

Et c’est souvent là que réside la principale difficulté des grandes entreprises. Leur capacité à innover est limitée, car elles ont pour habitude de s’appuyer uniquement sur des employés expérimentés pour générer de nouveaux concepts. Les connaissances des sachants en interne sont, certes, nombreuses et intéressantes. Cependant, elles ne seront pas toujours suffisantes pour répondre aux attentes des nouvelles générations d’utilisateurs.

Quelle que soit sa taille, toute organisation doit savoir se tourner vers l’extérieur pour capter du savoir. En effet, la création d’offres et services à forte valeur ajoutée est accélérée par l’ajout de nouveaux “cerveaux”, tout comme la réduction des délais de mise sur le marché. Pour éviter que l’entreprise ne se repose sur ses acquis et continue d’innover, une confrontation à la réalité du terrain et une ouverture sur l’extérieur sont nécessaires.

Pour favoriser l’innovation, rien de tel que de sortir des locaux de l’entreprise (“gemba walk”) pour observer les vrais utilisateurs et découvrir leurs attentes.

time to market ebook

Comments are closed.